Le troisième verger conservatoire de la commune de Crémarest
Nature à l'ombre des pruniers

Connaissez-vous la Gascogne tardive de Seninghem ? Ou encore la cerise d'Eperlecques ? Ce sont deux variétés parmi les 42 de prunes et les 37 de cerises différentes qui ont été plantées à Crémarest. Des variétés anciennes locales sélectionnées par le Centre régional de ressources génétiques d'Espaces naturels régionaux.

Ce verger conservatoire voulu par la commune dans l'objectif de préserver ce patrimoine, vient s'ajouter au verger de pommes et à celui de poires. Un coin nature avec mare, ruches, haies... complète cet ensemble remarquable.

Mieux connaître les savoir-faire pour restaurer et entretenir les murets de pierres
A la fois anciens et contemporains


Le chantier participatif de Noordpeene a réuni une dizaine de participants venus percer les secrets de la construction d’un muret en pierre.

Le Parc s’attache à conserver et transmettre les savoir-faire liés aux techniques traditionnelles de construction des murets de pierres. Il encourage les habitants et les collectivités à restaurer ces éléments emblématiques du paysage et formidables lieux de vie pour une faune et une flore diversifiées.

Ainsi, après Cléty et Hardinghen, un muret de pierres est venu compléter les aménagements du coin nature de Noordpeene. À Wimille trois artisans spécialistes ont encadré une formation "restauration d’un mur en pierre sèche et joints vifs (muret hourdi au mortier de chaux)". Loin d’être dépassés ou obsolètes, les murets de pierres répondent à des enjeux paysagers, environnementaux et culturels.


La formation à Wimille a réuni huit participants ; des agents et encadrants techniques territoriaux, des salariés d’associations d’insertion et des artisans locaux.

Les délégués des communes et des EPCI composent l'assemblée du territoire
Les clés de la participation

L'assemblée du territoire s'est penchée sur le bilan du Grand débat national, non pas sur le fond, mais sur la forme qu'il a  pris en Caps et Marais d'Opale. 19 réunions d'initiatives locales ont été comptabilisées avec 936 personnes mobilisées et des organisateurs très variables, de la collectivité au particulier. Une cinquantaine de propositions en moyenne par soirée, dont une grande majorité sur le thème de la transition écologique.

Après un échange entre les participants sur leur vécu de ce grand débat, Maxime Lemaire de la société Voix active a rappelé les fondamentaux de la démocratie participative, présenté quelques outils et exposé les clés de la réussite d'une concertation.

La plupart des élus présents ont manifesté le souhait de développer des démarches participatives mais se sont déclarés peu outillés et peu formés. S'ils ne pensent pas que la démocratie participative fragilise le conseil municipal, beaucoup s'interrogent sur sa pertinence.

Cet été commandez vos matériaux isolants naturels biosourcés. Livraison fin novembre.
Pour une maison plus saine


Grâce à la commande groupée, bénéficiez de tarifs intéressants et de conseils personnalisés.

Une nouvelle commande groupée de matériaux isolants naturels biosourcés est lancée en Caps et Marais d’Opale. Textiles recyclés, fibre de bois, laine de chanvre et de lin, laine de coton, ouate de cellulose (papier) sont proposés en panneaux ou en rouleaux, ainsi que le nécessaire pour assurer l’étanchéité. En construction ou en rénovation, donnez à votre logement une isolation performante, au faible impact environnemental et qui contribue à une atmosphère saine en intérieur. La commande groupée permet des économies de l'ordre de 30%.

Il suffit d'imprimer le bon de commande sur www.parc-opale.fr et de le renvoyer avec le règlement avant le lundi 21 octobre 2019. Lors de la première commande groupée de matériaux isolants naturels biosourcés, plus de de 2000 m² d’isolants ont été livrés. Faites connaître cette initiative !

Informations et conseils sur les matériaux, les mesures, etc. auprès de Lucie Duterte au 03 21 87 86 26 ou par courriel ecomateriaux@parc-opale.fr
Sensibiliser et accompagner les prestataires touristiques
Un séjour qui vous transforme

Une quarantaine d’acteurs touristiques des parcs des Hauts-de-France, dont 15 en Caps et Marais d’Opale, ont bénéficié d’une formation de découverte d’activités de pleine nature. Prise en charge financièrement par Espaces naturels régionaux, cette première session de formation vise à répondre aux attentes des clientèles en recherche de séjours nature.

Les participants ont appris à mettre en place des animations sensorielles et naturalistes, entre autres, en accord avec les principes des Chartes des parcs.

Sur La terre des 2 caps, les habitants ont leur mot à dire sur la mobilité
Repenser nos déplacements


Une sortie à vélo a permis de faire un premier diagnostic de mobilité.

La communauté de communes de La terre des 2 caps propose des temps d’échanges pour repenser la mobilité dans ses communes. Les habitants sont invités à plancher sur des solutions pour améliorer les différentes circulations dans la commune (piétons, bus, vélos, voitures…) et rechercher des déplacements plus respectueux de l’environnement.

Dans le cadre du projet interreg Partons 2.0, deux nouveaux ateliers de réflexion sont proposés à la rentrée, à 18h dans les locaux de la communauté de communes : jeudi 3 octobre pour élaborer des propositions et le mardi 5 novembre pour dessiner le schéma d’aménagement de mobilité durable.

Et si demain ces fleurs disparaissaient de nos paysages estivaux ?
Messicoles, ambiance de moissons


Champs de coquelicots à Hermelinghen.

A la périphérie des champs ou en bord de route, on peut observer de jolies messicoles. Ces plantes liées aux moissons sont menacées comme le coquelicot, le chrysanthème des moissons ou la nielle-des-blés. C’est pourquoi ces espèces font l’objet d’un plan national d’action pour espérer leur conservation et maintenir la richesse de nos paysages. 

N’hésitez pas à nous envoyer vos plus belles photos de plantes de moissons, en indiquant le lieu. Elles nous seront précieuses pour illustrer toute la diversité paysagère des Caps et Marais d’Opale : observateurs@parc-opale.fr

Edito

Un troisième verger conservatoire a été inauguré à Crémarest, avec une belle collection de prunes et de cerises locales. Ce nouveau pré-verger concilie une utilisation agricole et la préservation de notre patrimoine fruitier.

Car certaines de ces variétés anciennes ont même disparu de leur lieu d'origine ! C'est l'occasion de saluer le travail de collecte et de conservation du Centre régional de ressources génétiques.

Un peu de temps et nul doute que  cet ensemble produira de beaux fruits dont les habitants pourront bénéficier.

Bel été à vous tous !

Philippe LELEU
Président du Parc naturel régional

Actus

On passe à la télé

Le Parc naturel régional du Vercors (avec à sa direction Olivier Putot, ancien directeur des Caps et Marais d’Opale), ceux de la Brenne, des Marais du Cotentin et du Bessin et de Lorraine sont à l’honneur sur Ushuaïa TV qui consacre deux soirées aux parcs naturels régionaux ce samedi 13 juillet puis le samedi 20 juillet dès 20h40. Ces documentaires sont réalisés par Laurent Charbonnier et en partenariat avec la Fédération des Parcs.

Actus

Nature

Les sorties nature d'Eden 62

Tout l'été, Eden 62 vous propose un grand nombre de sorties nature sur les espaces naturels départementaux, dont beaucoup en Caps et Marais d'Opale. ,www.eden62.fr

Nature

Nuit de la chauve-souris

Samedi 31 août, faites plus ample connaissance avec ce mammifère mystérieux au cours d’une soirée de présentation et d’écoute sur le terrain, à Hesdigneul-les-Boulogne. A partir de 19h. Le lieu de rendez-vous sera précisé lors de l’inscription au 03 21 87 90 90. Animation gratuite. Prévoir une tenue adaptée pour le soir.

Nature

Fête du Parc

Dimanche 8 septembre, c’est le retour de la fête dans le bocage boulonnais, à Le Wast. De 10h à 19h, cet événement festif, familial et populaire, rassemblera les producteurs, les artisans, les associations, les passionnés de nature, de culture, du terroir, etc. autour de la maison du Parc. Moutons et chevaux Boulonnais seront à l’honneur. Réservez votre dimanche et faites le plein d’activités ludiques, de jeux anciens, de spectacles et d’animations de sensibilisation à l’environnement et au développement durable.

 J'ai trouvé cet exercice très intéressant. Pourquoi est-ce qu'on ne continuerait pas à se voir pour débattre ?

Un participant à une réunion locale du Grand débat national,